SPORTING CLUB SAINT PIERRE DU MONT FOOTBALL : site officiel du club de foot de ST PIERRE DU MONT - footeo

LE RETOUR DES BRONZES

24 août 2018 - 19:08

Bonjour à tous et aux autres aussi.

A la fin de l'épisode précédent, nos U18 avaient terrassé, à la surprise générale, le champion saint-séverin. S'en était suivie une bacchanale sans fin au McDo du coin, faisant grimper le taux de cholestérol de nos gamins et diminuer subséquemment l'épaisseur du portefeuille de Jacques LOBIT avec qui je ne partagerai pas le moindre bulletin de Loto Sportif.

Nos gars, plus quelques nouveaux bienvenus, ont remis le couvert, contre le même adversaire, pour leur première sortie de la saison. Entretemps, les U18 sont devenus U19. Moi qui commence à collectionner les années et me refusant à lutter contre le temps qui passe, j'y vois une certaine logique. Ceci dit, mon gamin n'a toujours pas 17 ans, il joue avec des gars encore plus jeunes que lui et j'apprends qu'on va renforcer cette équipe avec quelques joueurs estampillés U20 !!! Va falloir passer tout ça au carbone 14, j'y perds mon latin. Mais bon...

Entre le dernier match de l'exercice précédent et le premier de cette saison que s'est-il passé pour nos poulains ? Et bien ils ont grandi les bestiaux ! Avec une volonté farouche de se transformer de poulain en étalon, laissant s'exprimer les hormones estivales libérées des entraves bachelières. Ils se sont déplacés en troupeau aux fêtes de la Madeleine, ruant dans les consignes parentales, humant l'air montois, cherchant un point d'eau (endroit des fêtes où, comme son nom l'indique on ne sert pas d'eau) pour se désaltérer jusqu'à plus soif. Moi les chevaux, je trouve ça beau.

Et puis, y'a eu la Coupe du Monde !!! Les instances de la FIFA ayant cédé aux exigences des festayres montois, le titre mondial a pu se fêter comme il se doit dans les rues Jaune ou de la Soif trois jours juste après que Lloris et les siens aient fait trembler l'hexagone et quasi s'accoupler, sous les trombes moscovites, l'accorte présidente croate et notre sémillant jeune premier. Heureusement Benalla veillait mais on ne le savait pas encore.

Pourtant j'aurais pas misé un rouble, un kopec un peso ou une couronne, encore moins sur les recommandations de Jacques, sur cette équipe de France du 1er tour où on a vu Griezmann faire grise mine. Vu aussi piétiner ces futurs héros devant des kangourous alors que tout le monde pensait que c'était dans la poche, dû aussi reconsidérer ces péruviens que l'on prenait pour des Inca-pables et trembler enfin devant la petite sirène danoise.

Et puis l'effet Deschamps ! L'intelligence footballistique faite homme. Chapeau bas rien à dire. Pas toujours beau à voir ? Je suis de la génération  Platini-Giresse-Tigana, celle qui aurait pu (dû ?) gagner une ou deux coupes du monde et qui à la fin du bal est repartie les yeux pleins de larmes. Jamais une équipe française n'a aussi peu gagné en jouant aussi bien. Alors que se taisent les esthètes ! La France a redécouvert pendant quelques semaines que c'était sa diversité qui faisait sa force.

Quelques semaines plus tard j'ai simplement apprécié de revoir trotter les chevaux sur la plaine de Menasse. J'ai presque trouvé ça beau.

Bonnes fin de vacances à presque tous. et aux autres aussi.

A très vite.

jean

 

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU