SPORTING CLUB SAINT PIERRE DU MONT FOOTBALL : site officiel du club de foot de ST PIERRE DU MONT - footeo

SENIORS 2 : LREM LA RESERVE EN MARCHE !!!

10 décembre 2018 - 18:08

 (Re)Bonjour  à toutes et tous. Et aux autres aussi.

C'est chargé de quelques stères de gueule de bois que j'ai gagné, avec deux ou trois dizaines de minutes de retard, les tribunes du Maracanard de Saint-Perdon. Le bois ? Ca servira toujours lorsque l'hiver sera enfin rigoureux et si besoin je rajouterai quelques gouttes d'alcool pour les premières flammes. Le retard ? Ben, arroser, comme la veille, une victoire des U19, c'est comme fêter un titre olympique, ça n'arrive que tous les 4 ans. Et c'était hier ! Alors quand on y est, en haut de l'Everest, on redescend pas tout de suite, on fait des photos, on profite ! On trinque et on fait claquer la langue, sinon on passe pour un sinistre imbécile. Ce que, quoique vous dirons certains, je ne suis pas. Et j'ai profité du bon moment.

C'est donc auréolé de cette victoire (j'avoue que j'aurais préféré une bouillotte bien fraîche pour calmer les irradiations venues de l'Enfer de mon front fiévreux..) que je me suis pointé. Je suis venu, j'ai vu et j'ai vaincu très vite l'appréhension d'une défaite. En ce moment c'est gala pour ces gars-là de l'équipe à Bébert !! Une bonne et saine confiance les anime, leur coach en tête. Pas un mauvais complexe de supériorité non ! Une certitude dans leur jeu, leur comportement, dans la volonté de faire les efforts les uns pour les autres, les uns avec les autres. C'est tellement plus simple ainsi. Je croise les doigts pour que ces compliments ne tombent pas tout de suite sous leurs yeux ou n'arrivent rapidement à leurs oreilles. Ils ne faudrait pas qu'ils se croient arrivés ces cons !

C'est donc sans grande émotion que je les ai vus afficher leur pouvoir incontestable, sourds aux revendications de l'adversaire. Je me suis surpris, oh ! Quelques minutes seulement, à prendre fait et cause pour les plus faibles sur qui marchaient, en rangs serrés, nos gladiateurs orangés. Dans mes vapeurs encore anisées, j'ai secoué la tête pour reprendre mes esprits. J'ai eu simplement le sentiment de renverser, et surtout d'entendre se renverser, une gigantesque boîte de Lego. Essayez vous verrez ! J'ai repris mes esprits en me disant que la justice sportive ressemble de plus en plus à la justice sociale : il n'a jamais fait bon se trouver parmi les moins puissants. Et je ne connais pas un Dieu qui ait, tout au long des siècles passés, protégé les moins bien lotis. A croire qu'ils sont vénaux...

Seule ombre au tableau, j'ai assisté au premier arbitrage libéral économique de ma longue carrière sur et autour des stades. Me ramenant aux plus sombres heures de la politique actuelle, l'homme en bleu Banque Populaire (plus banque que populaire en l'occurrence) a empilé les sanctions administratives, des cartons à gogo quoi ! Et qui dit cartons, dit pognon ! Gageons que certaines instances puissent passer un Noêl serein, les crampons au pied du sapin. Je ne connais pas le menu du réveillon mais j'ai une idée d'où est la farce et d'où sont les dindons. Huit cartons, savamment partagés et brandis avec führer, pour un match viril mais correct, sans agression ni mauvaise agressivité des deux équipes, on frôle l'overdose et frise le ridicule. Protégeons bien sûr les arbitres. Chaque seconde, chaque minute et sans aucune retenue. Mais protégeons aussi les clubs pour qui la majorité de ces sanctions financières sont inappropriées. Les clubs doivent-ils êtres les seules sociétés en France à payer des impôts ? Gare !  Ils vont finir sinon, par tous jouer en jaune !

J'ai félicité les vainqueurs sobrement au regard de leur sobre triomphe et ai pris le chemin du retour. J'ai salué, d'un coup de klaxon appuyé, les permanents jaunes du rond-point de Coumassotte. Je suis passé, sans même ralentir, devant le centre commercial du Grand Moun, ses clients téléguidés ( à raison de 4 couillons par voitures sur le parking, je me dis que c'est pas gagné) et ses caissières empêchées de jouir des/les dimanches de décembre, sous couvert de profits dont elles voient si peu la couleur. Je reviendrai demain, au rayon fruits et légumes, acheter quelques tomates aseptisées sachant qu'elles le sont toutes en ce moment. Micro Macron doit sortir, lundi soir à 20 heures, de sa... réserve et parler à ses gueux. N'en déplaise à mon 16/9ème, je l'attends, sans illusion mais avec impatience et d'insipides tomates à portée de main, ma femme m'ayant refusé l'usage de boules de pétanque. A cet instant-là, les caissières, elles, rêveront d'un ailleurs. Elles auront encore une heure de travail...Bien souvent à n'attendre personne.

Bonne semaine à toutes et tous. Et aux autres aussi, sauf eux.

A très vite.

jean

 

 

 

Commentaires

mars
19:00
SALLE DU TEMPS LIBRE SAINT PIERRE DU MONT
avr.
15:00
MENASSE
juin
09:00
MENASSE
juin
10:00
MENASSE

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU